Le monde change et reste en suspension

Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère?

Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère?

Célèbre réplique dite par l’actrice française : Arletty (de son véritable nom : Léonie Bathiat) dans le film HÔTEL DU NORD de Marcel Carné. Elle est né le 15 mai 1898 à Courbevoie. Arletty décèdera le 23 juillet 1992 à Paris, à l’âge de 94 ans.

Description de la scène dans le film sorti en 1938

Cette réplique s’est durablement implantée dans la culture populaire notamment dans l’intonation de la réplique dite par Arletty qui tient le rôle de Raymonde, une prostituée. Une prononciation avec toute sa gouaille parisienne que Arletty met en valeur et qui lui vaudra de faire partie des plus grandes actrices françaises de l’entre-deux-guerres. Arletty sera propulsée par Marcel Carné.

La réplique est dite lors d’un échange entre Raymonde la prostituée joué par Arletty et Edmond, son protecteur, joué par Louis Jouvet.

La scène se déroule ainsi : Raymonde et Edmond sont sur une écluse qui enjambe le canal Saint-Martin, non loin de l’Hôtel du Nord que l’on aperçoit. Edmond veut partir à la pêche à La Varenne (histoire de prendre l’air) et se plaint de Raymonde qu’il trouve trop « collante « . Par contre, elle voudrait qu’il aille avec elle à Toulon.

M. Edmond : J’ai besoin de changer d’atmosphère, et mon atmosphère, c’est toi.

Mme Raymonde : C’est la première fois qu’on me traite d’atmosphère ! Si je suis une atmosphère, t’es un drôle de bled ! Les types qui sont du milieu sans en être et qui crânent à cause de ce qu’ils ont été on devrait les vider ! Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? Puisque c’est ça, vas-y tout seul à La Varenne ! Bonne pêche et bonne atmosphère !

Extrait de la citation – Atmosphère

Extrait du film

Notre monde a-t-il une gueule d’atmosphère?

Nous sommes, en France, depuis le 16 mars 2020 en confinement et la situation est fortement identique dans des centaines de pays partout dans notre monde. Plus de 3,5 milliards d’individus restent enfermés chez eux. Si tu as un chez toi! Les grands oubliés de cette crise sanitaire sont les plus démunis. Le confinement est là pour limiter la contagion et surtout limiter le nombre de morts (167.000 décès à travers le monde au 21 avril et plus de 20.000 décès en France). Cette situation est la conséquence directe d’un virus, le fameux COVID-19. Vous pouvez retrouver mes articles sur le COVID-19, celui du mois de janvier et celui du mois de mars.

Quelle ambiance particulière, ressentez-vous cette atmosphère, quelle drôle de période! Nous sommes privé de liberté de circulation, tout du moins avec un système de contrôle. N’ayant aucune référence à une situation y ressemblant, serions-nous revenus à la terrible période de 1945, à savoir (avec un zeste d’humour pour tenter de dédramatiser) :

  • Sortir avec une autorisation et avoir sur soi sa carte nationale d’identité. En gros, tu t’auto autorises à sortir! Sympa le concept…
  • Des personnes balancent auprès de la police des citoyens qui ne respecteraient pas les règles édictées par le gouvernement. Retour en force des collabo. ça doit plaire à certains! grrrrr….
  • Lors des sorties « autorisées » les gens s’écartent. Comme si chacun d’entre nous était considéré comme un pestiféré. Vous savez celui qui porte sur lui le coronavirus. Pourtant, on t’a déjà expliqué que le virus, il ne se voit pas!
  • Mise en place de la distanciation sociale. En gros, écarte toi de ton semblable.
  • Interdiction d’accompagner nos proches qui décèdent. L’humanité est perdue, je vous confirme que vous n’êtes rien pour les dirigeants (au passage que nous avons élus). Cela me met en colère. Si tu veux faire simple, évite de mourir en cette période!
  • Ne pas autoriser les familles à rendre visite auprès de nos anciens, nos ainés. On y est les limites de l’humanité sont atteintes!
  • Interdiction de se réunir en famille. A croire que tes proches sont des inconnus pour toi!
  • Détenir une autorisation de son entreprise pour se rendre à son travail. En plus si tu es mal payé et qu’il te faut de surcroit une autorisation de la part de celui qui t’exploite pour justifier le fait que tu circules alors une chose est certaine, tu es vraiment dans la merde…
  • Portez de façon quasi obligatoire un masque pour se protéger et protéger les autres. Sachant qu’il est impossible de se procurer un masque agréer. Du coup, tu mets une écharpe ou le plus simple tu ressors ta cagoule.
  • Les centres culturels sont fermés, les lieux de vie et d’échanges. Normal on ne veut plus que tu deviennes intelligent…
  • Ne pas se déplacer à plusieurs membres d’une même famille (et n’essayez pas d’expliquer que vous dormez dans le même lit que votre conjoint(e), les forces de l’ordre appliquent la règle, ils ne sont pas là pour comprendre une situation), ça me révolte.
  • Les lieux de détente, plage, bord de rivière ou de canaux ont été fermés. La liberté de circuler sur des lieux n’appartenant à personne ne sont plus accessibles. J’ai la rage de ces interdictions qui n’ont pas de sens.
  • Des couvres-feux dans certaines régions et/ou certaines villes. La guerre est déclarée et l’ennemi reste invisible! Va comprendre…
  • Des horaires spécifiques pour sortir. Bientôt on va nous demander un mot d’excuse de la part de tes parents. Ah tes parents sont en EPHAD, pas de chance, tu es bloqué et condamné à rester chez toi!

Qui chez vous joue le rôle de l’atmosphère?

Vous êtes en couple et vous n’avez qu’une envie, celle de vous évader. Comment voulez-vous vous évader : seul ou à deux? Êtes-vous l’atmosphère ou donnez-vous ce rôle à votre conjoint(e)?

L’atmosphère est-il celui du confinement? N’avons nous pas tous envie de foutre en l’air ce confinement et revivre dans des conditions de liberté. N’avons-nous pas envie d’une liberté totale, sans contrainte.

Et si l’atmosphère était notre gouvernement? Il est probable que nous n’ayons qu’une envie : en changer.

Nos chercheurs pourraient-ils être l’atmosphère, ceux qui cherchent désespérément un remède, un vaccin, une solution.

Dites-nous qui est l’atmosphère dans cette foutue ambiance.

Comment vivez-vous cette période de confinement?

N’hésitez pas à partager ce que vous faites durant ce confinement :

  • Êtes-vous en télétravail, en garde d’enfant, au chômage partiel?
  • Pratiquez-vous du sport?
  • Avez-vous démarrer une activité culturelle?
  • Vous êtes vous lancez dans un vieux projet, une envie particulière, une réalisation?

Je vous attends dans la partie commentaire de l’article, postez, exprimez-vous et partageons ensemble nos pratiques.

LA SEULE CONSIGNE QUE L’ON NOUS RAPPELLE SUR TOUS LES SUPPORTS MEDIATIQUES EST :

***** RESTEZ CHEZ VOUS! *****

Ma proposition de lecture (juste pour vous détendre et prendre plaisir)

Adaptation du roman L’Hôtel du Nord d’Eugène Dabit
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu