Une société qui survit en créant des besoins artificiels pour produire efficacement des biens de consommation inutiles ne paraît pas susceptible de répondre à long terme aux défis posés par la dégradation de notre environnement.

Pierre JOLIOT-CURIE né le 12 mars 1932 (Biologiste et membre de l’Académie des Sciences)

Nous vivons dans un monde qui se modernise, qui s’accélère, qui évolue technologiquement mais qui malheureusement pollue dans des proportions affolantes.

Les mails responsables d'une pollution invisible à l'utilisateur.

Extrait de Ouest France

« Internet, tablettes, smartphones, emails, streaming… Devenu l’élément central de notre quotidien et de notre économie, le numérique, s’il a permis des progrès écologiques par exemple en limitant les déplacements, a cependant une empreinte carbone loin d’être négligeable.

Equivalent à 14 vols Paris New-York aller-retour

La fabrication du matériel informatique, qui utilise des métaux rares ou polluants, le stockage de données sur des clouds ou ces emails qu’on oublie de supprimer… Des éléments parfois immatériels qui consomment pourtant une grande quantité d’énergie.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), les mails envoyés par une entreprise de 100 personnes représentent 13,6 tonnes de CO2 par an, l’équivalent de 14 vols allers-retours entre Paris et New-York. Et le Web serait responsable de plus de 2 % des émissions de gaz à effet de serre selon l’association Gesi, c’est-à-dire autant que le trafic aérien ! »

Nos appareils du quotidien sont des démons polluants que nous ne soupçonnons pas au premier regard, à la première utilisation...

COMMENT LIMITER le CO2 émanant du numérique?

Nous sommes dans une évolution permanente grâce aux évolutions des technologies et en même temps nous souhaitons protéger notre planète. Je rappelle que seuls les hommes détruisent la planète qui nous offre tout pour vivre. Notre Terre se rebelle par des intempéries, par une terre qui gronde, qui se déchire, par des tsunamis, par des tornades, … attention à ne pas trop la détruire, elle est prête à nous le rendre au centuple près!

Peut-on limiter par des gestes simples cette consommation de CO2? La réponse est OUI. Par exemple il faut absolument vider et cela de façon régulière sa messagerie (boîte mail), se désinscrire aussi des newsletters que l’on reçoit mais qui ne nous intéresse pas ou plus. Pour la messagerie mettre en place un système anti-spam. Les mails sont très pratiques mais sont surtout très polluantes.

Une étude qui a été menée par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) indique que l’envoi d’un message numérique (email) avec un document joint de 1Mo (ce qui n’est pas très important) consomme autant qu’une ampoule de 60 Watts sur une durée de 25 minutes. C’est effrayant et il va falloir prendre conscience des gestes qui sont ancrés dans nos quotidiens.

Plus nous utilisons nos moyens modernes plus nous générons du CO2 pour répondre aux besoins grandissant.

Gestes éco-responsables et éco-numériques

Il faut aussi adopter des gestes simples : couper tous les appareils en veille car ils consomment inutilement de l’énergie et donc polluent forcément.

Un autre geste éco-responsable et surtout éco-numérique est d’utiliser un mode de connexion plutôt filaire (via ethernet) que d’utiliser le WIFI, qui lui de fait consomme bien plus.

Un réflexe à avoir est si vous aller souvent sur certains sites (bancaires, postaux, blog, alimentaire…etc…) alors mettez les liens dans vos favoris et ne passez pas par le moteur de recherche, qui lui de fait consomme bien plus.

Concernant la partie vidéo, films en streaming, vidéos sur YouTube par exemple, la consommation est très importante. Visionnez un film en streaming durant 1 heure consomme plus qu’un réfrigérateur durant 1 an.

Il est vraiment temps de prendre conscience de nos gestes et de nos mauvaises habitudes.

Un truc aussi hallucinant, nos téléphones portables (smartphones) tous connectés au cloud, la révolution moderne et illimitée du stockage consomme énormément d’électricité. Il est fortement conseillé de stocker localement ces données et bien sur de faire du ménage (tri) régulièrement. Le « Cloud » n’invite pas à faire du ménage dans vos données, ceci est néfaste pour la planète et pour votre portemonnaie.

Faites du bien à la planète et faites-vous du bien!

Adoptez les bons gestes et surtout prenez conscience de ce que vous faites. Tout semble aujourd’hui facile, interconnectés, accessibles au plus grand nombre, … et oui faire ces courses en ligne, se faire livrer dans des temps records, communiquez, voir des films, commander de la nourriture, … et bien tout cela consomme bien plus d’électricité que si vous sortiez de chez vous et que vous preniez le temps de faire ce dont vous avez envie. Il n’est pas utile de courir.

Datacentres, les centres informatiques qui stockent vos données.

INITIATIVES, le monde numérique

Toutes vos données sont stockées sur des calculateurs (ordinateurs) dans des datacentres, des centres informatiques gigantesques qui sont énergivores.

Google pour le citer investi 3 milliards de dollars pour diminuer sa consommation électrique sur le vieux continent (Europe). Dès 2020, Google injecte 600 millions de dollars sur son centre en Finlande (Hamina). Situé à proximité de la Russie, ce centre utilise l’eau de mer du Golfe de Finlande pour réduire l’énergie nécessaire à son refroidissement.

Alerte Greenpeace : Saviez vous que les Datacentres en Chine consomment à eux seuls plus d’énergie que toute l’Australie !!!

Je vous invite à découvrir l’article concernant GOOGLE

Vous voulez aussi agir, commencez par calculer votre propre empreinte écologique (vous pouvez passer le site en Français) et mettez ensuite en place les actions pour réduire votre empreinte.

Ma proposition de lecture

La face cachée du numérique.
Les nouvelles technologies, en dématérialisant les activités humaines, permettraient de réduire l'impact de la croissance sur la biosphère, voire, pour les plus enthousiastes, pourraient résoudre la crise environnementale
, , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu