Quelle curiosité de vouloir connaitre ce qui arrivera demain?

Pourtant personne ne peut le prédire. Une application affirme pouvoir projeter votre image en vous vieillissant de 40 à 60 ans. Seriez-vous prêt à découvrir votre visage dans 60 ans? Je trouve que cela est une étrange idée! Pourquoi faire, quel serait l’intérêt profond de vous voir dans 60 ans?

Si ce n’est qu’un jeu, qu’une sorte de distraction, pourquoi pas, ça pourrait être drôle… quoique!

Si nous partions de l’hypothèse que nous puissions connaitre notre futur, est ce que cela donnerait un sens au présent? Je crois qu’il ne vaut mieux pas savoir ou vouloir savoir. Les déceptions pourraient être grandes et impacter votre présent.

Connaitre le futur
Connaitre le futur

Toutefois, vous pouvez découvrir, via l’application « faceapp » votre visage que vous aurez lorsque vous serez vieux. C’est une application assez surprenante. Des algorithmes puissants basés sur l’IA (Intelligence Artificielle), redessine votre visage et le projette 60 ans dans le futur. C’est bluffant et cela pourrait être un jeu entre ami ou en famille. Le problème est qu’il y a des risques sur l’utilisation de cette application. Cela aurait été trop beau que cette application ne cache pas quelque chose.

Tout d’abord, il faut savoir que cette application est Russe. Bon jusque là, pourquoi pas, on se fiche un peu de l’origine du développement d’une application. Sauf, que pour transformer votre image, la redessiner il faut bien que votre photo soit stockée sur un serveur. On parle d’un stockage dans le cloud (nuage). Et c’est là où les choses commencent à se compliquer. Car votre photo, sera probablement conservée. Pour quelle utilisation ? Nul ne sait le dire.

Informations intéressantes!

L’application a été téléchargé plus de 100 millions de fois à travers le monde (chiffre du Google Play store). L’application a été créée en 2014 et son fondateur se nomme : « Iaroslav Gontcharov » (vous pouvez le retrouver sur linkedIn). La société se situe est basée à Saint-Pétersbourg. Comment cette entreprise gagne t’elle de l’argent : tous les filtres ne sont pas gratuits et pour obtenir l’accès, un abonnement de 20 euros est proposé.

A propos de l’algorithme utilisé, il faut savoir que plus il y a de photos plus le programme s’améliore. Les restitutions des photos modifiées sont hallucinantes.

La question : pourquoi conserver une telle banque de données ?

Appel au boycott

Les américains appellent au boycotte de l’application russe « faceapp ». C’est à la fois compréhensible, lorsque l’on s’intéresse à l’histoire entre ces deux grandes nations. Il faut savoir qu’un sénateur américain a appelé à une enquête du FBI. Faut il s’en inquiéter? Il semble que le sujet soit sérieux.

Bien sur vous pouvez vous dire, ce n’est qu’une photo, après tout rien de dramatique. Mais si votre image servait ensuite à autre chose ? Et puis ne sommes nous pas en droit de protéger notre image, notre identité. Bon je vous l’avoue, j’ai tenté de télécharger l’application, par curiosité. Elle s’installe correctement, mais pour l’utiliser il faut accepter le fait que nos photos soient transférées sur des serveurs. N’acceptant pas ces conditions l’application s’installe et reste inutilisable. Du coup, je l’ai supprimé.

Ce qu’il faut savoir, est qu’il semble possible de demander à ce que vos données (votre photo ou vos photos) soient détruites. Il faut suivre une procédure, un peu complexe, mais cela est possible. Même si la société « Faceapp » indique que le nombre des demandes est très important, les délais risquent d’être très longs. Rien que cela, donne quelques indications sur le non vouloir de répondre à votre demande rapidement.

Que dit la CNIL?

Mise en garde par la CNIL : « La CNIL appelle les internautes à la prudence après l’utilisation massive de l’application FaceApp. Celle-ci vieillit le portrait de ses utilisateurs et se réserve, dans le même temps, le droit d’utiliser leur visage à des fins commerciales. » (source : Europe1 du 23 juillet 2019 – Lien)

Céder vos droits

Ce qu’il faut comprendre est qu’une image de vous pourrait très bien être utilisé pour une publicité, rapporter beaucoup d’argent à la marque et vous ne toucherez pas un seul cents car vous avez céder votre droit d’utilisation de votre image originelle ou modifiée.

Perte de confiance

Vous pourriez voir un proche vieillit dans un spot publicitaire car vous avez utilisez sans le prévenir une photo de lui et vous ne pourriez en tirer aucun avantage. Vous allez tout simplement générer des conflits avec votre famille, avec vos amis, avec votre entourage.

Pourtant cette application fait fureur, comme beaucoup d’autres. Je vous invite à la plus grande prudence. Et restez vous même, à quoi bon vouloir découvrir votre visage que vous auriez dans 40 ou 60 ans?

 » La CNIL rappelle donc l’importance de lire les conditions générales d’utilisation, même si elles sont souvent longues, peu digestes et parfois, comme sur FaceApp, difficiles à trouver. « 

Construire son avenir!

Je vous conseille de continuer à construire votre avenir et poursuivre vos projets, réalisez vos objectifs. Si tout se sait par avance, votre vie serait probablement triste et sans intérêt! Restez prudent, sinon votre vie sera dirigé par des applications.

Construire son avenir

Ma proposition de lecture

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu