On a vécu sans et pourtant… Smartphone

Le portable entre nos mains prend la place du chapelet. Facebook est une communion sans Dieu, mêlée de confession.

Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit de Jean d’Ormesson – JEAN D’ORMESSON (1925 – 2017)

L’objet du délit : le smartphone.

Est ce qu'une vie sans téléphone est aujourd'hui possible?

Fin du 20ième siècle, une percée silencieuse du téléphone portable arrive en France sans que cela ne fasse un buzz extravagant. Et pourtant, en moins de 25 ans, il a envahi nos vies.

Lorsque nous avions à nos domiciles des téléphones filaires, nous étions tous des êtres libres. Rappelez vous des téléphones à cadran, qui font partie des objets classés de l’histoire. A entendre les très jeunes, c’est quasi de la pré-histoire. Aujourd’hui avec nos téléphones sans fil, nos smartphones, nous nous sommes faits prisonniers de cet objet. Au delà de sa fonction primaire de communication vocale, il a absorbé nos vies dans des applications. Je parle des applications de type réseau social, des applications de partage d’images, de partage de vidéos, et de toutes les applications qui nous guident. Réserver un transport (train, bateau, avion, blablacar, bus, …), réserver un logement (hôtel, appartement, airbnb, camping, …), faire des achats de toutes sortes, contacter sa banque, une administration, obtenir une information, …etc…etc… toutes les fonctionnalités sont centralisées dans ce petit appareil : le smartphone.

Parfois on peut entendre de la part de certain que si tu perds ton smartphone, tu perds ta vie!! Quelle drôle de façon de voir la vie?

Overdose

Quelques chiffres pour comprendre (enquête de 2017) : Un américain de plus de 18 ans passe 2h51 par jour, soit 86 heures par mois sur son téléphone, en Europe les chiffres sont moins élevés mais tout aussi impressionnants : 66 heures/mois au Royaume-Uni, 57 heures/mois en Italie et 52 heures/mois en Espagne.

Les chiffres sont tellement affolants, que les smartphones sont maintenant équipés de statistiques qui permettent aux utilisateurs d’analyser les temps de connexion. Et pour les plus accros il existe même des applications qui permettent de limiter les temps d’utilisation. Une application pour s’auto interdire l’utilisation d’un objet que l’on a volontairement acheté! C’est étonnant, et je me demande même si nous ne sommes pas dans un mode d’auto destruction. Je me fais mal mais je tente de me guérir par la technologie, drôle de concept, non!

Par son utilisation, il est évident que le smartphone est toxique. De part les ondes qu’il dégage mais par l’utilisation à outrance de son utilisateur. Peut être faites vous partie de ces individus qui sans leur smartphone se sentent mal? Dans ce cas, il va falloir consulter sérieusement et vous détacher de ce petit objet.

Smartphone : Objet de liberté

Le smartphone est considéré comme un objet de liberté. Il suffit de constater dans les prisons, le téléphone portable reste le seul lien avec l’extérieur à toute heure. Il ne remplace pas les visites, il permet de conserver un lien. Il a même été constaté qu’en prison, il y aurait au moins autant de smartphone que de prisonnier. Une liberté enfermée. Nous sommes dans un paradoxe profond. Je suis libre et prisonnier de mon objet, je suis prisonnier et libre grâce à mon téléphone portable.

Dans les prisons, le téléphone portable qui se généralise permet de maintenir les liens familiaux. Cela permet aussi de préparer une sortie future. Le téléphone portable a des avantages vis à vis des cabines téléphoniques en prison. Il faut savoir que les familles sont généralement joignables en fin de journée, au moment même où dans les prisons on interdit l’accès aux cabines téléphoniques. Alors le gouvernement (le système judiciaire et carcéral) avance sur ces sujets et encadre ces moyens de communication.

Les dangers du smartphone

Les dangers du téléphone sur la santé. Un désastre pour les générations à venir.

La liste est longue et méconnue. Tout d’abord d’après une étude américaine la lumière bleue des téléphones favorisent le vieillissement de la rétine. Une étude au Royaume-Uni a démontrée que les utilisateurs du smartphone au lit dans l’obscurité de la nuit déclenche des cécités temporaires. L’utilisation accrue du smartphone favorise la fatigue visuelle. Il déforme les mains et provoque des problèmes aux pouces. Il déclenche des douleurs chroniques de la nuque. Il favorise les troubles de l’attention. Il est responsable de l’accoutumance ou addiction aux selfies. C’est un déclencheur de dépression lorsque l’utilisation est intense. Il provoque également des tumeurs au cerveau. Il dérègle les pacemakers.

Il faut être raisonnable avec cet outil, cet objet car nous allons tout droit d’ici quelques années dans un monde de pathologies complexes. Soyez prudent et surtout raisonnable. Faites des choses dans votre vie sans votre portable vous vous porterez bien mieux.

Sans lui!

Vous avez des hobbies, pratiquez-les sans votre smartphone. C’est vrai qu’aujourd’hui, la mesure de la performance est entrer dans le quotidien. Combien de fois on entend dire : aujourd’hui j’ai marché tant de kilomètres, monté tant d’étages, j’ai a l’effort perdu x calories, ou encore mon cœur est en moyenne a x pulsations, j’ai un pouls de tant, …etc… mais tout cela finalement pourquoi faire ou plutôt pour en faire quoi? Une forme d’autosatisfaction! probablement. Où peut être une forme de se défier et de montrer qui fait plus que l’autre, c’est aussi probable. Je ne suis pas analyste du comportement mais ceci est assez visible dans nos sociétés d’aujourd’hui. Etre le meilleur ou tenter de le devenir.

Je vous invite le plus possible à vivre sans votre téléphone, mais est ce que la société d’aujourd’hui nous le permet? La véritable question sur ce sujet et sans lui (votre smartphone), qui êtes vous réellement? Cette question est profonde, tentez d’y répondre et devenez vous même.

Proposition de lecture

Smartphone, comment détourner un problème et se retrouver prisonnier de sa solution.
Auteur : Arthur TENOR
, , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu